Témoignages des nouveaux arrivants

La Petite Auberge, Glux en Glenne

Reportage dans le Journal Régional Bourgogne Franche Comté du 23/08/2013


Session d'accueil de Lormes Montsauche


Maison médicale de Magny cours


Anita et Jan

Professeur de français et coach en entreprise

Deux néerlandais, Anita professeur de français et Jan, coach en entreprise ont tout quitter pour s’installer dans le Morvan.

A Saint-Martin-du-Puy, des hôtes venus d’ailleurs pour ouvrir des chambres d’hôtes.

Qu’est ce qui peut bien pousser des jeunes néerlandais, elle professeur de français et lui coach en entreprise à tout quitter pour s’installer dans le Morvan ?

« L’envie de créer quelque chose ensemble » répondent en chœur Anita et Jan qui ouvrent quatre chambres d’hôtes 3 épis, gite de France à Rindeux. « C’était un peu un rêve » explique Anita. « Un jour, j’aurai une maison en France où je pourrai accueillir des gens ».

Un peu par hasard, en passant, on est tombé amoureux du coin, la maison était dans nos prix et on a décidé de tenter l’aventure ».

Après d’importants travaux de rénovation, c’est l’ouverture de deux chambres, puis trois et quatre en 2010. Prochainement, ce sera peut-être la création d’un appartement avec spa.

Le couple n’a pas eu de problème d’intégration. Le plus dur a été pour notre fils Simon dit Jan. Quand on est arrivé, il ne parlait pas du tout français mais il a été bien pris en main à l’école et maintenant il est bilingue. Aujourd’hui, Anita et Jan travaillent en relation avec le centre social et animent des soirées jeux dans les villages du canton de Lormes grâce à la ludothèque itinérante.


Eric Billion

Éducateur, formateur, sculpteur et peintre animalier

Eric Billion était demandeur d’emploi quand il s’est installé à Ouroux en Morvan. Fin 2009, il a crée son activité d’éducateur, formateur, sculpteur et peintre animalier.

« j’ai travaillé pendant 5 ans dans le milieu de l’environnement. En 2007, j’ai été licencié économique. Avec ma femme, nous avons quitté le Pas-de-Calais pour nous installer dans le Morvan. Nous étions propriétaire d’une maison et nous avons décidé de nous y installer définitivement. J’ai démarché à l’aide d’un questionnaire, les professionnels de l’environnement et de l’éducation. Je voulais connaître la Bourgogne, faire une étude de marché dans la perspective de créer mon activité professionnelle et commencer à développer mon réseau de futurs partenaires. La boutique de gestion de la Nièvre m’a accompagné dans mon projet de création. Ma clientèle est principalement à l’extérieur du territoire où je vis mais quand j’ai crée mon activité, j’en étais conscient.


Dominique SIERRA

Psychanalyste à la retraite, écrivain, éditrice

Installée dans la Nièvre depuis 25 ans, Dominique nous raconte son coup de foudre pour notre département.

Psychanalyste de métier à Paris, elle découvre la Nièvre lors de vacances d’été dans les années 80. Elle installe son cabinet libéral à Nevers tout en vivant à Ménétreuil, petit hameau de Crux la Ville.

Aujourd’hui retraitée, elle occupe passionnément ses journées en écrivant et en lisant. Elle a même créé, il y a 8 mois, une maison d’édition « La Tête à l’envers » qu’elle gère seule, à son rythme, sereinement.

Cette histoire d’amour avec la campagne nivernaise s’amplifie chaque jour un peu plus.

Dès le début, son entourage parisien craignait que ce changement de vie si radical soit une erreur… mais pour Dominique c’est certain, c’est ici dans la Nièvre qu’elle s’établira.

Rien ne la fait changer d’avis. Ni la météo rude des hivers, ni les conditions de vie dans sa petite maison où, au début de son installation, l’on a une vie un peu d’aventuriers à la Robinson ; pas de chauffage ni d’eau chaude. Mais ce n’est pas grave, « c’est même drôle… » avoue-t-elle.

A 43 ans, il était temps d’aller vivre là où une terre l’appelait : les champs, le givre en hiver sur la fenêtre, les toiles d’araignée dans la maison ancienne… Un sentiment de beauté et de sérénité la gagne à jamais.

Chaque matin, c’est la satisfaction de découvrir une Nièvre toujours plus calme, toujours plus belle qui lui donne l’énergie de poursuivre sa vie. Elle parle de silence merveilleux. Ce silence des oreilles qui apaise et celui des yeux qui vitalise… « A Paris, tout va beaucoup trop vite ».

C’est aussi ici qu’elle fait d’agréables rencontres. Une vraie vie à la campagne où l’essentiel se vit sur la place du marché ! Les Nivernais, réputés durs à conquérir, lui ouvrent les portes de leur vie et de belles amitiés naissent.

Dominique ne sent jamais seule…. Elle sait que sa place est là…

Sa maison d’édition l’occupe. Elle manie très bien Internet et du coup, s’offre le loisir de travailler à domicile pour faire vivre un secteur qui lui tient à cœur : la littérature.

Dominique est lucide, elle sait très bien qu’elle n’aurait jamais pu se lancer dans une telle entreprise si Internet n’avait pas été là dans sa campagne : « Sans Internet, j’aurai pas pu » « On a l’ADSL depuis 4 ans, il y a même 5 ans, ça n’aurait pas été possible. »

L’évolution de sa maison d’édition ? Elle se surprend à y croire car ça peut être plus facile aujourd’hui mais elle reste patiente…Il lui faudrait un commercial pour faire la promotion des livres édités en librairies et puis ça créerait un emploi, « ça serait bien ... »

Si c’était à refaire, elle recommencerait, sans hésitation. Elle reste toujours autant étonnée, au bout de tant d’années, devant de tant de beauté.

Dominique, dans la Nièvre, est vraiment heureuse.


Contact

Conseil Départemental – Service Accueil

Hôtel du Département
58039 Nevers Cedex

Contactez-nous