Actualités

Les légendes de Saint Saulge

Conférence, Les Légendes de Saint-Saulge Samedi 11 Février 2017 de 15h00 à 17h00 à la Médiathèque de Nevers

Conférence animée par M. Daniel-Henri Vincent, de la commission des arts et lettres de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon.

En partenariat avec la Société Académique du Nivernais

Les cartes postales de la Légende de Saint-Saulge sont illustrées de dessins et de textes humoristiques qui se moquent gentiment des habitants de ce bourg du Nivernais. Il est vrai qu’il y arrive toujours des choses extraordinaires. Ces morceaux de carton à deux sous amusaient fort nos grands-parents et nous font encore sourire. On fait remonter leurs plaisanteries à des temps très anciens. Ce qui est sûr, c’est que l’industrie de la carte postale et son commerce ont amplement exploité un filon prometteur. Au-delà des apparences amusantes, c’est un monde incertain que la Légende révèle où le progrès et les machines bousculent une société rurale traditionnelle et inquiètent les gens simples. Une autre vision de la Belle Époque…

Daniel-Henri Vincent est un écrivain et homme de lettres. Après avoir enseigné, il a accédé par concours au corps préfectoral en 1973 et exercé des fonctions territoriales successivement en Haute-Loire, dans l’Aube, la Nièvre, à la préfecture de la région de Bourgogne et à la préfecture de Paris et d’Ile de France.

Daniel-Henri Vincent, qui a été directeur régional des affaires culturelles de Bourgogne de 1983 à 1985, se passionne pour la culture vivante et le patrimoine depuis qu’il a créé un ciné-club en 1963. Il préside l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon. Il est président de l’ensemble de musique baroque « La Fenice » dirigé par Jean Tubéry. Il a fondé la Société des amis de Bussy-Rabutin. Il est membre de plusieurs sociétés savantes dont la Société d’étude du xviie siècle, l’Académie du Morvan et la Société des amis de Colette. Il appartient également au Club des Écrivains de Bourgogne.

En savoir plus

Carrefour des Carrières

Salon du Carrefour des Carrières au Féminin le vendredi 27 janvier 2017 à Cosne-Cours-sur-Loire de 17h00 à 21h00.

Le Carrefour des Carrières au Féminin est l’occasion d’informer les jeunes filles (du collèges au études supérieures) et les femmes à la recherche d’un emploi ou en projet de reconversion à diversifier leurs choix d’orientation.

Découvrez alors les métiers dits « masculins » comme la production, de la maintenance, de la vente, du transport, de la recherche et du développement, de l’informatique…

Entre 50 et 100 professionnelles témoignent de leurs expériences et de leurs parcours professionnels sur chaque carrefour.

Vous pourrez rencontrer et discuter avec des ingénieures, conductrices de train, couvreuses- zingueuses, boulangères, opticiennes, architectes, vétérinaires, expertes-comptables, pilotes d’avions, jardinières-paysagistes, contrôleuses des douanes, techniciennes de la police scientifique et technique, techniciennes en ouvrages d’art, ingénieures chimistes, viticultrices, gendarmes, surveillantes pénitentiaires, policières, techniciennes dans le domaine nucléaire, conductrices de car, notaires, avocates, agricultrices, grutières, carreleuses, peintres en bâtiment, techniciennes sur machine à commande numérique…

En savoir plus

Théâtre Evita

L’histoire troublante et fascinante d’Eva Perón, icône du peuple argentin. Une performance à couper le souffle.

 

Adulée par certains, haïe par d’autres, aujourd’hui encore, Eva Perón (1919-1952) divise les Argentins. Mais qui était vraiment Eva Duarte, comédienne issue d’un milieu modeste devenue l’épouse de Juan Perón, président de la République argentine ?
Ambitieuse et déterminée, elle fut une femme politique de tout premier plan, oeuvrant en faveur du droit de vote des femmes et jouant un rôle actif dans les luttes des droits sociaux.

Créé sur mesure pour l’artiste argentin Sebastiàn Galeota, ce rôle est un de ses plus gros challenges : travailler uniquement sur le texte et ses intentions de jeu. En effet, il passe près d’une heure quasimment immobile, dans la peau de Julio, le coiffeur ami et confident d’Eva Perón, qui depuis sa mort souffre d’un dédoublement de personnalité et se prend pour elle.

C’est vêtu d’une robe monumentale faite de 300 mètres de tulle blanc, créée par Franck Sorbier, sur laquelle des images d’archives sont projetées, coiffé d’une perruque blonde élégamment tressée et sous un maquillage très fin sans aucune outrance, qu’il nous donne à percevoir toute la complexité de celle qui reste un mythe aux yeux du peuple argentin.

Magnifiant un texte souvent drôle, parfois grave, ce seul-en-scène est une interprétation exceptionnelle d’une femme charismatique, jusque dans ses contradictions, jusque dans la maladie, jusqu’à la mort.

Ce qu’en dit la presse… : « Il ne raconte pas, il ne joue pas, il est Eva Perón ! » Télérama
En savoir plus

Contact

Conseil Départemental – Service Accueil

Hôtel du Département
58039 Nevers Cedex

Contactez-nous